Prisonier de l’enchantement

Quand au fond d une rue oubliée tu trouves cette petite rue qui te montre le chemin vers le beau,
Quand au fond de ce beau tu trouves le chemin vers la vie,
Et quand au fond de cette vie tu redécouvres l’amour,
Simple, léger, frais, et unique…

Quand au fond de ta memoire le vert se montre doux, calmant et beau,
Malgre la soufrance, le désaccord, les ruines et le froid,
Quand au fond de toi une seule voix crie l appartenance,
Saches que tu es a jamais le prisonier de l enchantement…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s