On the road to somewhere (1)

Après de longs voyages, on est toujours de retour chez soi…

Ça fait bien longtemps que je n’ai osé noter la moindre de mes pensées dans cet espace… bien du temps que j’ai passé à me forcer de ne pas le faire! Aujourd’hui je laisse mes doigts me trahir, je les laisse tirer sur un fil de sentiments mes pensées les plus profondes, les plus humaines…

ca fait maintenant 6 mois que les choses changent sans cesse dans ma vie. Ca commence toujours par le départ de quelqu’un, et fini toujours par l’arrivée d’un autre. J’ai vu plein de visages passés au fil des jours, d’autres n’ont cessé de me manquer… La vie ne compte pas changer de forme en dirait !

Il y a des mois, j’ai fait une connaissance qui me semblait être ordinaire, banale. A vrai dire, j’ai voulu la rendre banale, j’ai voulu éviter ma situation actuelle… j’ai toujours éviter d’être proche des gens, ca m’aidait peut être à me sentir complète, indépendante, seule… Tellement de choses que je n’ai jamais voulu expérimenter de suite, j’étais très heureuse d’expérimenter tous les jour, de sentir tous les moments de ma vie, de voir se réaliser comme une évidence n’invoquant pas des questions sur la qualité, la profondeur, la sensibilité, l’importance…

J’ai toujours eu une compréhension qui me semblait être parfaite des relations, très idéaliste et surement plus logique… j’ai toujours ignoré qu’une relation est loin d’être tous cela… Si je l’avais su avant de la part de quelqu’un d’autre, j’aurais directement dit qu’il est fou, qu’il n’en sait rien par lui même, et que chacun peut faire de sa vie ce qu’il réussi d’en faire.

Il y a quelques instants, j’ai eu K au téléphone. Comme si j’ai attendu son appel toute la journée, j’ai couru à la recherche de mon téléphone des les coins sombres de mon sac, je sais quand c’est lui qui appel, je le sens arriver de loin !
Il est maintenant quelque part en Allemagne,  perdu entre Berlin et Bonn à bord d’une voiture. Je sais qu’il est crevé de sa journée exceptionnelle meublé d’une soutenance de doctorat, de travaux de déménagement… Je sais aussi qu’il pleut des cordes sur sa route, et qu’il espère se reposer dans un lit chaud dans mes bras… je sais qu’il a besoin de fermer ses yeux pour rêver d’un avenir plus proche et moins stressé.

Tant de choses qu’on ignore… j’ai toujours choisi une petite crêperie pour être invisible au monde, pour trouver la paix que les heures de ma journée prenne le plaisir d’arracher au dessous de mon nez… je n’aurai jamais cru qu’elle sera un jour, l’endroit qui changera le cours de ma vie d’une manière aussi profonde.

K apprenait le français, il était au Maroc pour travailler sur un projet de développement avec l’union européenne. Jamais je n’aurais eu son courage pour apprendre une langue, peut importe ce qu’elle m’apportera.
il cherchait une bibliothèque quand la serveuse a demandé de l’aide pour la langue, elle qui ne parle pas français, ni anglais, revient vers moi pour l’aider à comprendre ce que son client souhaite avoir. Il était facile pour moi de faire l’effort de lui donner quelques adresses, encore plus facile de l’emmener deux jours après à la bibliothèque de mon école… et encore plus plaisant de partager des crêpes, du thé, et de la musique avec lui. On remplissait l’un le temps de l’autre, moi qui ne voyais pas les choses arrivées, je les sentais mais les ignorais… très difficile d’avouer ses faiblesses toutes différentes car on a souvent du mal à les reconnaitre.

J’ai donc eu beaucoup de mal ainsi que de temps pour comprendre et sentir plus, les plus belles choses arrivent souvent par les chemins les plus discrets…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s