On the road to nowhere (2) …

rommani-rabat-road

J’ai fermé les yeux pour rapidement passé la region Rabat-Salé-Zemmour-Zaër.

Rommani :

Comme à chaque passage par cette ville, le pittoresque et le calme m’attirèrent… la vie semblait s’y mettre par une autre dimension, plus simple, plus apaisante.

Au moment où j’ai pris cette photo, j’ai senti une grande vague froide me caresser le visage, une fraicheur que les quelques rayons de soleil qui éclairaient cet espace rendaient tiède. Mes yeux pouvaient respirer aussi pour la première fois depuis des mois. Plus de mures, ni de barrières…

(…)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s